L'HOMME DERRIÈRE LA CANETTE

Nabes est cet artiste qui n'a jamais supposé qu'il était un artiste, mais il a toujours supposé que son art était une forme particulière de folie. Il est fièrement barbare, mais profondément civilisé. Chaque pièce qu'il produit, que nous le sachions ou non, est une bouchée métisse de tout ce qu'il aime. Graffiti, motos, hip-hop, bière, skatepark, gym et femmes. Quand il se creuse dans un trou, il ne sort pas. Il creuse plus profondément, poussé par la tension entre son désir de communiquer et le désir de se cacher, émergeant de l'autre côté prêt à relever le défi. Son intelligence est la somme de tout ce qu'il a appris lui-même en sautant des cours. Un amoureux de la vérité, un adorateur de la liberté, un célébrant à l'autel pour élever l'enfer dans les rues et avoir des ennuis. C'est sa religion. Maintenant il est jeune, il se sent libre. Ses dents sont propres. Le soleil brille. Au diable tout le reste.